dimanche 23 septembre 2018

Tofu sauté aux pois mange-tout

Je cuisine rarement les pois mange-tout (aussi nommés pois gourmands ou pois sucrés), alors que ce légume est délicieux! Ce mets me rappelle de le faire plus souvent.

La recette suivante est inspirée par le livre européen Légumes en folie publié aux éditions Hachette. J'ai toutefois changé de nombreux ingrédients, et végétalisé le tout, pour un résultat différent.


Ingrédients (pour 4 portions)
  • 600g de tofu ferme, égoutté et coupé en cubes de 2 cm
  • 1 c. à soupe d'huile de sésame (ou huile d'olive si vous n'en avez pas)
  • 1 à 2 pincées de gingembre, moulue
  • 1 à 2 pincées de coriandre, moulue
  • 2 gousses d'ail, pilées
  • 1 ou 2 oignons jaunes ou rouge, coupés en tranches épaisses
  • 1 c. à thé de farine de maïs (ou blé si vous n'en avez pas)
  • 80 ml de sauce soya (réduite en sodium pour votre santé)
  • 80 ml de bouillon de légumes
  • 1 c. à soupe de sucre brun (ou blanc si vous n'en avez pas)
  • 2 c. à soupe de vinaigre de riz
  • 400g de pois mange-tout, préparés

Préparation
- Préchauffer le four à 350° F (180° C).
- Huiler ou tapisser de papier parchemin une plaque à cuisson. Y déposer le tofu. Enfourner et faire dorer durant 10 minutes.
- Faire chauffer l'huile de sésame dans un wok (ou une grande poêle). Y faire revenir le gingembre, la coriandre, l'ail et l'oignon jusqu'à ce que ce dernier commence à fondre.
- Ajouter la farine de maïs, la sauce soya, le bouillon de légumes, le sucre, le vinaigre de riz, les pois mange-tout et les cubes de tofu dorés. Laisser cuire jusqu'à ce que le mélange bouille et épaississe. Mélanger de temps en temps pour bien enrober les saveurs.

Le mélange des saveurs dans la poêle
Astuces
- Il est habituellement recommandé de toujours préparer les ingrédients à l'avance avant de cuisiner, et cela est encore plus vrai pour les recettes contenant des pois mange-tout. Car cela peut être long d'enlever tous les fils!
- D'ailleurs, si vous avez trop de difficultés à enlever les fils des pois, vous pouvez utiliser un économe à légumes.

Autre recette de Légumes en folie sur ce blogue

mercredi 19 septembre 2018

Brochettes végétaliennes glacées à l'abricot

Un plat rapide et simple, que l'on mange sur un nid de céréales comme la semoule, le riz ou le millet.
Je n'ai pas de photo, mais vous n'en avez pas besoin non plus. ;)

Source
Ingrédients (pour la quantité que vous voulez)
  • Brochettes en bois ou en bambou, préalablement trempées dans l'eau
  • Plusieurs abricot coupés en deux, ou quelques pêches/nectarines tranchées en quatre
  • 1 bloc de tofu (à la saveur de votre choix), coupé en gros cubes (environ 2 à 3 cm carré)
  • Un poivron rouge ou un autre légume de votre choix (champignon, tomates raisins, courgettes, brocoli, etc), coupés en gros morceaux
  • ½ tasse (125 ml) de confiture d'abricot (ou de pêche)
  • 1 c. à soupe de moutarde de Dijon

Préparation
- Placer la grille au centre du four et préchauffer à grill (broil).
- Enfiler sur la brochette : un fruit, un cube de tofu et un légume; encore un fruit, un cube de tofu et un légume; et terminer par un autre fruit.
- Déposer les brochettes sur une plaque à cuisson huilée. 
- Dans un petit bol, mélanger la confiture et la moutarde de Dijon. Badigeonner ensuite les brochettes avec ce mélange.
- Cuire au four environ 15 minutes en tournant fréquemment les brochettes, et en les badigeonnant à chaque fois. Les aliments seront ainsi glacés au cours de la cuisson.
Attention en sortant le tout du four, car les brochettes seront très chaudes.


Astuces
- Je ne recommande pas l'utilisation du papier parchemin au fond de la plaque, car celui-ci pourrait brûler à cause de la trop grande chaleur du four.
- Il est possible de préparer la marinade à l'avance, et d'y déposer des morceaux de tofu afin que ce dernier en soit bien imprégné.
- S'il reste de la marinade, on peut conserver celle-ci au frigo pour quelques jours.
- On peut remplacer le tofu par de gros morceaux de simili-poulet ou simili-dinde.
- Si vous utilisez des brochettes en métal réutilisables, il suffit de les huiler légèrement avant usage.
- Je n'ai pas essayé avec de la marmelade au lieu de la confiture, mais je pense que cela fonctionnerait bien aussi.
- Vous n'avez pas un de ces fruits sous la main? Vous pouvez essayer n'importe quel autre qui vous tente : ananas, mangues, melons, voire prunes ou pommes. ;)

Vous l'aurez compris, cette recette est malléable à votre guise. Je vous offre la version que j'adore le plus, mais il ne faut surtout pas vous gêner pour la modifier en laissant libre cours à votre créativité.


Quelques recettes mettant en vedette des fruits

samedi 15 septembre 2018

Excellentes recettes... d'autres personnes II

Source
Voici la deuxième édition des Excellentes recettes... d'autres personnes! Cette rubrique est consacrée à vous faire découvrir des mets partagés par d'autres fans de cuisine sur le web francophone. Ce sont des recettes que j'ai testées et adorées, et que j'ai même souvent cuisiné à plusieurs reprises. De plus, je tente de conseiller des plats correspondants à la saison, pour que vous puissiez les tester dans la semaine si vous le désirez.
La première édition est disponible ici. Je vous invite à découvrir ces plats tout autant que ceux présentés ci-dessous.


Les barres tendres et biscuits

Des barres tendres très sympa et faciles à faire, en plus de ne pas être trop dispendieuses.

Vous ne pouvez pas savoir le nombre de fois que j'ai cuisiné et recuisiné ces biscuits! Ils sont tout simplement délicieux dans la plus pure forme de l'expression. Ces biscuits sont définitivement intégrés dans ma routine de cuisine, et tout le monde à la maison les adore. ;)
C'est sur le blogue de Nouveau Vegan, dont je vous invite à parcourir les archives d'un bout à l'autre.


Les déjeuners

Gruau au pain d'épice
Voici un gruau au goût de biscuit. Ais-je besoin d'en dire plus? À voir sur le blogue de Ma cuisine végétale, qui propose un éventail de recettes variées et savoureuses.

Pancakes à la courgette
L'art de manger des légumes le matin.
Provient du blogue Dans la cuisine de Djanisse. Un blogue très original et pratique.


Les breuvages

Bouffe et Harry Potter. C'est le paradis à portée de bouche! ;)
À voir sur le blogue de La Valkyrie Végétarienne (qui est végane en fait), un incontournable du web francophone. La seule raison pour laquelle je n'ai pas parlé de ce blogue dans la dernière édition des Excellentes recettes... d'autres personnes, c'est parce que je réservais ces recettes pleines de légumes pour le temps des récoltes. Vous en trouverez donc plusieurs sur cette page.


Accompagnements (ou la catégorie légumes)

En accompagnement ou dans des pâtes, les courgettes gratinées sont toujours succulentes!
Une recette de La Valkyrie Végétarienne.

Un excellent accompagnement, idéal pour les lunchs des enfants, mais aussi dans ceux des adultes.
Provient du blogue Dans la cuisine de Djanisse.

Simple et agréable dans la bouche!
Une autre recette de La Valkyrie Végétarienne.


Plats principaux

Un couscous facile à faire, qu'on peut modifier à notre guise. C'est à voir sur la chaîne du youtubeur V garou, qui encourage la créativité en cuisine.

J'ai déjà mentionné cette recette sur cette page. Ce simili-carné maison à base de tofu est délicieux et polyvalent. Rendez-vous sur le blogue de Strictement végétarien avec ses recettes toujours succulentes!

Une autre excellente recette du blogue Dans la cuisine de Djanisse.


Source
Tartinades diverses

Un délicieux confits à tartiner sur des craquelins ou du pain grillé. Provenant du blogue de Lily cuisine vegan que j'ai découvert récemment (par cette recette) et que j'aime déjà beaucoup.

Tartinade d'aubergine
Un zaalouk, ou caviar d'aubergine marocain, d'une grande qualité provenant du blogue très créatif de Spécialiste de l'éphémère.


Les Desserts

Gâteau blanc végétalien
Voici un gâteau blanc qui vaut son pesant d'or!
Et si vous l'accompagnez de cette crème pâtissière à la noix de coco, c'est gagnant!
Le tout est disponible chez Soya et Chocolat, que j'ai déjà tant vanté sur ce blogue. ;)

mardi 11 septembre 2018

Pâté chinois pimpé (végétalien)

Dernièrement, j'ai blanchi des fruits et des légumes, et je les ai conservé pour l'hiver au réfrigérateur. Je vous conseille de faire de même afin de pouvoir manger des aliments de récoltes automnales tout l'hiver, et ce, à moindre coût ;)

Sinon, j'ai réarrangé le système d’astérisque du Menu par ordre alphabétique. Désormais, toutes recettes végétaliennes ou végétariennes facilement végétalisables (en utilisant de la végénaise ou du fromage végétal par exemple) sont exemptes d'astérisque. Les recettes difficilement végétalisables par contre ont maintenant une * à côté d'elles.


Pâté chinois pimpé

Je pense qu'on peut dire sans trop exagérer que chaque famille au Québec possède sa recette de pâté chinois. Sur ce blogue, j'ai déjà partagé une recette végétalisée, mais tout de même proche de la version traditionnelle. Ici, je vous offre plusieurs façons de pimper votre pâté chinois afin d'obtenir des variantes intéressantes (et végétaliennes).

Tout d'abord, un rappel des bases. Tout pâté chinois doit comporter trois étages, qu'il soit pimpé ou non.
  1. La couche du fond : composée de la "viande" : des PVT, de la simili viande hachée, des lentilles, des pois chiches, du tofu défait en morceaux, des noix, etc. Préalablement cuit à la poêle.
  2. La couche du milieu : le maïs, généralement un mélange de maïs en crème et en grains.
  3. La couche supérieure : la purée de pomme de terre.
On cuit le tout individuellement (sauf le maïs, généralement en conserve), et on transfère en couches dans un plat allant au four. Finalement, on réchauffe le tout dans ledit appareil environ 20 minutes à 350°F. On peut terminer les dernières minutes de cuisson à "broil". 😉


Si on décide de mettre un peu de fantaisie là-dedans, on peut varier les aliments dans chacune de ces étapes.
  1. La couche du fond : en plus de la base protéinée, on peut y ajouter des légumes en petits morceaux : oignons, champignons, carottes, céleris, courgettes zucchini, poivrons, etc. On fait revenir le tout à la poêle. On peut même y ajouter du bouillon, de la bière, de la sauce, des épices à steak, des épices mexicaines, des fines herbes, etc. On peut aussi mélanger les protéines. Par exemple, des PVT et pois chiches mélangés ensemble par exemple.
  2. La couche du milieu : le mélange de maïs en crème et en grains demeure le choix gagnant selon moi. Or, certaines personnes y ajoutent des petits pois verts. Si votre système digestif peut le supporter, pourquoi pas.
  3. La couche supérieure : C'est le moment d'ajouter des légumes dans la purée de pommes de terre. J'ai personnellement un faible pour les épinards. On peut aussi remplacer les pommes de terre par des patates douces. Ou un mélange pommes de terre/patates douce. Sur le dessus de la purée, on peut se lâcher : on peut saupoudrer de paprika doux ou fumé, de levure alimentaire, de fromage végétal, de chapelure, de mélanges d'épices ou de fines herbes, etc. On peut bien sûr combiner plusieurs de ces choses ensemble (par ex : paprika, avec levure alimentaire et herbes de Provence).
Pour la cuisson, c'est le même principe. On cuit les étapes 1 et 3 individuellement, et on ajoute le tout en couches dans un plat que l'on envoie au four pour réchauffer le tout durant environ vingt minutes à 350°F. Et on peut terminer les dernière minutes à "broil".

Des exemples?
Voici deux recettes de pâté chinois végétaliens que j'adore faire et refaire à la maison. Elles sont très différentes toutes les deux, pour donner une illustration concrète de variations dans le pâté chinois.


Voilà! Des questions? Moi, j'en ai une : comment faites-vous votre pâté chinois? ;)

Bon appétit, mais, surtout, bonne créativité! 😃

P'tit truc mnémotechnique offert par Thérèse

dimanche 9 septembre 2018

Bols de lentilles avec sauce à la moutarde (plat végétalien)

Un jour, j'ai eu une envie de lentilles, de céleri cuits et de moutarde de Dijon. J'ai donc décidé de combiner tous ces ingrédients, et... je ne l'ai pas regretté! Même fiston avait adoré ce plat, alors qu'il est très difficile avec la nourriture! Depuis, dès que les patates douces reviennent en force sur la marché, j'en profite pour cuisiner ce plat encore et encore. :)



Ingrédients (pour 4 à 6 portions)
  • ¾ tasses de lentilles rouges (= corails) ou vertes
  • Bouillon de légumes maison sans sel (optionnel)
  • Huile pour la cuisson
  • ¼ à ½ oignon jaune ou rouge, émincé
  • Environ 8 à 10 branches de céleri vert, tranchés en petits morceaux
  • 2 moyenne (environ 2½ tasse) patates douces, coupées en petits cubes
  • 1 à 2 c. à soupe de moutarde de Dijon
  • Fines herbes au choix (aujourd'hui romarin, persil, basilic, sarriette, origan, thym séchés)
  • Sel et poivre
  • Environ ½ brique de crème végétale (j'utilise Belsoy)

Préparation

- Cuire les lentilles selon les instruction de l'emballage. Il est possible d'utiliser du bouillon de légumes au lieu de l'eau. Égoutter et réserver.
- Pendant ce temps, dans une poêle huilée, faire revenir les oignons environ deux minutes. Ajouter le céleri et les patates douces.  Cuire en remuant de temps en temps pour éviter que les patates collent, jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
- Ajouter les lentilles et le reste des ingrédients. Mélanger et rectifier les assaisonnements. Voilà!

Astuces
- Plus les patates douces sont coupées en petits cubes, plus elles cuisent rapidement!
- On peut bien sûr utiliser des légumes différents dans cette recette, mais je déconseille les cubes de pommes de terre qui prennent une texture de "frites huileuses", et demande une longue cuisson à la poêle, ce qui apporte une texture et une saveur se mélangeant mal aux autres ingrédients.


Autres recettes végétaliennes à base de lentilles

mercredi 5 septembre 2018

Houmous de gourganes (vgl)

J'ai plusieurs recettes d'houmous sur ce blogue. C'est bien normal : l'houmous, c'est la vie. Il est donc bien normal que je vous ne propose diverses variantes : nature, vert, épicé, avec des haricots noirs, et, maintenant, avec des fèves gourganes!

Inspirée par cette recette.


Ingrédients
  • 1.5 livres de gourganes fraîche, ou, une conserve égouttée (sauter les deux premières étapes de la préparation dans ce cas)
  • 2 à 4 c. à soupe d'huile d'olive
  • 1 petite gousse d'ail, haché
  • 1 c. à soupe de tahini (beurre de sésame)
  • 1 c. à thé de jus de citron
  • 1 c. à soupe de persil, coriandre et menthe séchés
  • Sel et poivre, au goût
  • Quelques c. à soupe d'eau chaude (optionnel)

Préparation
- Écosser et retirer la pellicule des gourganes fraîches. J'explique comment faire ici.
- Cuire celles-ci durant cinq minutes.
- Les transférer dans un robot culinaire et ajouter tous les autres ingrédients. Mélanger jusqu'à obtenir une purée lisse et onctueuse, ce qui devrait prendre quelques minutes. Si la purée est trop épaisse, il suffit d'ajouter un peu d'eau chaude dans le robot en action.
- Rectifier les assaisonnements s'il y a lieu. Déguster comme trempette avec des crudités, du pain pita ou des croustilles de maïs. Ou dans un sandwich de tortillas.

Astuces
- Pour être sûr que l'houmous soit à notre goût, il suffit d'ajouter les ingrédients en petites quantités, et d'augmenter celles-ci jusqu'à ce que l'on soit satisfait du résultat.

mardi 4 septembre 2018

Les gourganes / fèves des marais

La gourgane, aussi appelée fève des marais, est une légumineuse qui requiert une cuisson, ma foi, assez particulière. En effet, ces fèves sont enrobées d'une épaisse membranes qu'il faut retirer avant de manger. Pour ce faire, j'ai décidé de partager un petit tutoriel tout simple, mais si efficace.
Préparation
- Écosser (selon cette méthode) les fèves fraîches. Si vous achetez des gourganes déjà écossées dans la section des légumineuses secs, vous n'aurez pas à faire cette étape.
- Ensuite, retirer l'épaisse pellicule. Pour ce faire, il faut blanchir les fèves des marais en les plongeant dans un grande casserole d'eau salée bouillante, et ce, durant 2 minutes (pas plus, pas moins). Retirer rapidement, et tremper dans un grand bol d'eau glacée. Il est à noter que les fèves sèches demandent parfois une minutes de plus si elles sont très vieilles.
- On s'arme de patience, et on retire l'épaisse pellicule, maintenant ridée, de chaque gourganes en pinçant celle-ci entre nos doigts. En principe, cette peau devrait être facile à retirer, et vous découvrirez une légumineuse vert foncé.

La cuisson
- Si vos gourganes sont fraîches ou congelées, elles ne nécessiteront que cinq minutes de cuisson à l'eau bouillante, même si je lis parfois de 20 à 25 minutes sur internet. Je pense que cela dépend de la fraîcheur des fèves. Des gourganes ultra fraîches demandent très peu de temps de cuisson.
- Des fèves sèches demanderont quant à elles deux bonnes heures de cuisson.

Quantité
- Concernant les sèches, j'ai calculé qu'environ 1 lb (500 g) de gourganes avec pellicule donneront en moyenne 1 tasse (250 ml) une fois écossées.

Conservation
- Elles se conserveront au congélateur un maximum de deux jours, alors je recommande soit de les congeler, soit de les cuisiner le plus rapidement possible.

Pourquoi se donner cette peine?
- Car les gourganes sont délicieuses et très nutritives! Elles sont riches en protéines, fibres, calcium, phosphore, thiamine, riboflavine, vitamine C; contiennent moyennement des vitamines B; et sont faible en gras!
- De toute manière, il en existe en conserve pour ceux qui désirent se préparer un petit plat express.

Fun facts
- On pense que la gourgane est la plus ancienne légumineuse, avec la lentille, car on retrouve des traces de sa consommation... à l'ère préhistorique!

- En France, on a aussi déjà employé le mot "gourgane"! Mais l'usage à peu à peu céder le pas au mot "fèves des marais". Le Petit Larousse l'a réintroduit dans la nomenclature hexagonale en 2004... en tant que québécisme!

- La fève dans la galette des Rois, cuite le jour de l'Épiphanie, est traditionnellement une gourgane!

Sources et liens recommandés

Link Wink

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...