mardi 21 août 2018

Pizza végétalienne à l'houmous et aux légumes grillés

Lorsque j'en ai marre de me faire livrer des pizzas sans fromage ou de me cuisiner des pizzas burger (tiens, tiens, il faudrait que j'en parle sur ce blogue un de ces jours), j'aime me référer à cette recette qui, non seulement n'a rien à envier à celle des pizzerias de quartier, mais est même bien meilleure à mon avis! L'idée d'origine provient de ce site anglophone, et je la modifie à chaque fois selon les légumes disponibles dans mon frigo. Voici ma version favorite.


Ingrédients (pour 1 pizza)
  • 1 croûte de pizza (au blé entier, c'est meilleur!), maison ou du commerce
  • Assez de houmous pour tartiner toute la pâte, maison ou du commerce (je recommande le houmous au poivron rouge*)
  • 1 à 2 courgettes zucchinis, tranchés en quartier
  • 1 petite barquette de champignons blancs, tranchés
  • ½ oignon rouge moyen (ou autre oignon), émincé
  • 1 ou deux poivrons rouges*, tranchés en juliennes
  • 2 c. à table d'huile d'olive
  • Sel et poivre (optionnel)
  • 1 c. à table de farine de maïs (optionnel, surtout utilisé pour les croûtes à tarte maison)

Préparation
-  Préparer la pâte à pizza si vous la faites maison.
- Préparer le houmous (exemple ici) si vous le faites maison. Celui-ci doit être assez liquide pour pouvoir être tartiné avec le dos d'une cuillère. Réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de l'utiliser.
- Placer les légumes sur une grande plaque allant au four. Couvrir d'huile d'olive, de sel et de poivre.
- Cuire à broil (gril) quelques minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Réserver. Si tous les légumes ne rentrent pas dans le four du premier coup, recommencer l'opération une seconde fois avec le reste de ceux-ci.
- Régler ensuite le four à 450 °F.
- Placer la croûte à pizza sur une plaque. Si votre pâte est faite maison, huiler la plaque et à enfariner avec de la farine de maïs.
- Puis, badigeonner la croûte avec l'houmous, grâce au dos d'une cuillère. En mettre bien épais, comme la moitié du pot par exemple. Ensuite, ajouter les légumes grillés.
- Cuire environ 20 à 25 minutes ou selon les instructions de l'emballage de la croûte à pizza.

Astuces
*Pour sauver du temps et de l'argent, il est possible d'acheter un pot de poivrons rouges marinés dans de l'eau salée. Il est possible d'utiliser 1 ou 2 de ces poivrons bien rincés pour l'houmous et quelques uns pour la pizza. Il devrait même en rester pour en faire une deuxième. Cela dit, des poivrons fraîchement grillés auront meilleur goût. À vous de voir.

Autres recettes de pizzas sur ce blogue
Pizza aux pommes et au fromage
Pizza express aux tomates, aux épinards et au tofu de Feta

vendredi 17 août 2018

Enchiladas végétaliens

Ceux qui suivent mon blog depuis longtemps ont compris que j'ai chez moi une pile de vieux magazines culinaires des cheffes Taillefer datant des années 1990. J'aime fouiner et fouiller au fils des pages pour y trouver l'inspiration et végétaliser des recettes, souvent déjà pleines de légumes. Même si certains plats sont désormais désuets, voire ringards, d'autres valent le coup d’œil. Et comme ces magazines ne sont plus sur le marché depuis près de vingt ans, je ne me sens pas gênée de réactualiser certains de ces mets pour les partager avec vous. Cela évite aussi de revoir toujours les mêmes types de menus sur la blogosphère, encore et encore, en apportant du neuf... qui est en fait du vieux. 😉
Voici donc de bons enchiladas végétalisées, et qui ont remporté un grands succès à la maison. Je les ai fait moins épicées que ce qui est proposé ci-dessous, puisque nous avons un bébé à table avec nous.



Ingrédients
  • Huile végétale, pour la cuisson
  • 1 oignon, finement haché
  • 1 poivron vert, haché finement
  • 3 gousses d'ail, hachées
  • 1 c. à thé (5 ml) de piment jalapeño frais ou mariné, haché finement ou ¼ c. à thé (1 ml) de piment en poudre/broyé (optionnel si on ne veut pas d'un plat trop épicé)
  • 2 tasses (500 ml ou 150g de protéines de soya texturées (PVT) sèches ou 1 lb (454 g) de simili viande-haché nature (comme Gardein, Yves Veggie, Tofurky, etc)
  • Sel et poivre
  • 1 tasse (250 ml) de haricots rouges, rincés, égouttés et écrasés
  • ¼ c. à thé (1 ml) de cumin moulu
  • 1 c. à thé (5 ml) de poudre de chili
  • 1 c. à thé (5 ml) d'origan séché
  • 1 c. à thé (5 ml) de basilic séché
  • 2/3 tasse (150 ml) de bouillon de légumes
  • 1/4 tasse (60 ml) de coriandre fraîche, hachée (j'ai mis ¼ c. à thé (1 ml) de coriandre moulue en même temps que les autres assaisonnements)
  • Plusieurs petites tortillas (au blé entier, c'est mieux!)
  • 1 tasse (250 ml) de cheddar végétal (comme Daiya, Earth Island, etc)
  • Salsa
  • Crème sure végétale ou guacamole



Préparation
- Préchauffer le four à 400°F (200° C).
- Dans une poêle, fondre l'oignon et le poivron dans l'huile. Ajouter l'ail, le piment jalapeño et les PVT. Cuire quelques minutes en mélangeant bien le tout. Saler et poivrer.
- Ajouter les épices, les herbes, les haricots rouges et le bouillon de légumes. Poursuivre la cuisson à feu moyen jusqu'à évaporation complète du liquide. Retirer du feu et ajouter la coriandre fraîche.
- Pour assembler les enchiladas, répartir la préparation sur des tortillas, et rouler ceux-ci. Les déposer dans un plat allant au four, l'ouverture des enchiladas vers le bas (pour éviter qu'elles ne s'ouvrent).
- Saupoudrer de fromage sur toute la surface supérieure. Cuire au four environ 10 minutes.
- Napper chaque enchiladas de salsa, et accompagner de crème sure végétale ou de guacamole.

Autres recettes sur ce blogue
Je vous invite à fouiner dans la section du Fast-food végétal.

mardi 14 août 2018

Sauté de seitan

Voici une recette mettant en scène le seitan, selon le principe du sauté de bœuf. Je l'ai préparé pour le repas d'anniversaire de ma mère, et tout le monde a ADORÉ. Ma seule erreur a été de ne pas faire assez de vermicelles de riz. Les portions furent donc juste pour tout le monde. La prochaine fois, j'en mettrai plus. ;)
Ce repas fut suivi de ce gâteau d'anniversaire (pas santé du tout, mais si boooon).


Ingrédients (pour 4 personnes)
  • 3 c. à soupe de sauce soya (réduite en sodium si possible)
  • 1 c. à soupe de sirop d'érable (ou autre sirop sucré)
  • 1 ½ c. à soupe d'huile de sésame
  • 1 ½ c. à soupe d'eau
  • 2 c. à thé de fécule de maïs
  • 1 c. à soupe d'eau
  • Huile pour la cuisson
  • Environ ⅓ pain (ou moins) de seitan (j'ai utilisé le seitan de lentilles rouges), coupés en fines lanières
  • 1 à 2 c. à thé de gingembre, frais et râpé, ou 2 à 3 fois moins en poudre
  • 2 à 4 oignons verts, hachés
  • 2 tasses (500 ml) de champignons, tranchés (sortes au choix)
  • 2 tasses (500 ml) de brocoli, coupés en bouquets
  • 1 poivron, coupé en juliennes (c'est meilleur et plus coloré avec un poivron rouge!)
  • Sel et poivre
  • ½ tasse (125 ml) de bouillon de légumes
  • Des vermicelles de riz pour tout le monde

Préparation
- Mélanger dans un bol la sauce soya, le sirop d'érable, l'huile de sésame et l'eau. Y ajouter les lanières de seitan. Mélanger et laisser macérer au moins quinze minutes.
- Dans un minuscule bol, délayer la fécule de maïs dans l'eau.
- Dans une grande poêle ou un wok, chauffer un peu d'huile à cuisson. Y sauter l'ail, le gingembre et les oignons verts.
- Ajouter les légumes, et les cuire à feu moyen en mélangeant régulièrement.
- Lorsque les légumes sont presque cuits, ajouter les lanières de seitan et mélanger. Saler et poivrer.
- Ajouter le bouillon de légumes, et la fécule de maïs délayée dans l'eau. Remuer jusqu'à épaississement léger.
- Servir sur des vermicelles de riz.

jeudi 9 août 2018

Mon mélange d'épices favori sur des pommes de terre

La recette suivante est trèèèès pratique. En effet, je conserve en tout temps ce mélange d'épices dans mon garde-manger. Lorsque j'ai envie de cuisiner de bonnes patates épicées, je n'ai qu'à sortir ce mélange pour me faire un délicieux repas parmentier.
N'hésitez pas à modifier ce mélange épicée à votre guise. Ces ingrédients et ces quantités sont parfaits pour moi, mais, comme on dit, tous les goûts sont dans la nature. 😉

Avant cuisson
Ingrédients
1 ½ c. à thé de paprika
1 ½ c. à thé de poudre d'oignon
1 c. à thé de poudre d'ail
1 c. à thé d'origan séché
½ à 1 c. à thé de poudre de chili (ou selon vos goûts)
½ c. à thé de sel

Préparation
Bien mélanger tous les ingrédients dans un petit pot hermétique.

Pour une bonne recette de patates : Faire fondre de l'huile de coco à saveur de beurre, de la margarine ou du beurre végétal. En utiliser une partie pour badigeonner le fond d'un plat allant au four. Y déposer ensuite des pommes de terres (avec pelure ou non), tranchées, coupées en quartier, torsadées ou entières. Badigeonner celles-ci avec le restant d'huile. Saupoudrer sans retenu les patates avec les épices. Le corps gras les fera tenir. Enfourner jusqu'à ce que un couteau entre aisément dans la chair des pommes de terre.

On peut décorer avec de la ciboulette.

Ces patates sont exquises lorsque mangées avec de la crème sûre végétale ou un yogourt de noix de coco nature et sans sucre.

Les pommes de terre, une fois cuites, accompagnées d'une salade jardinière
et du simili-poulet de tofu du blogue Strictement Végétarien

mardi 7 août 2018

Salade de légumineuses avec vinaigrette express

J'avais prévu partager une recette totalement différente aujourd'hui, mais avec la présente canicule, je pense qu'il est plus judicieux de partager à la place une recette qui ne requiert aucune cuisson. Voici donc une salade de légumineuses fort simple, mais qui n'en est pas moins excellente!

Ingrédients
1 conserve (540 ml) de légumineuses mélangées, rincées à l'eau froide et parfaitement égouttées
1 poivron vert ou rouge, coupé en petits cubes
2 ou 3 oignons verts, émincis
Une poignée d'olives noires, tranchées en deux 
1 gousse d'ail, hachée finement 
1 c. à soupe de jus de citron 
Un filet d'huile d'olive


Préparation
- Mélanger les légumineuses, les légumes et le jus de citron dans un bol à salade. Ajouter un peu d'huile d'olive à la salade pour que tous les ingrédients se mélangent bien.
- Laisser reposer deux heures au réfrigérateur pour permettre aux saveurs de se développer.

Astuces
- Remplacer la conserve de légumineuses mélangées par une conserve de pois chiches de même taille.
- Utiliser si possible une conserve sans sel ajouté.


Autres recettes de salade de légumineuses sur ce blogue

dimanche 5 août 2018

Recettes de seitan

Voici la suite de mon article présentant le seitan, cet aliment fabuleux permettant de remplacer surpasser toutes les viandes dans vos recettes.

Tout d'abord, parlons un peu des seitans vendus tout faits sur le marché

Les seitans commerciaux

Je n'en ai mangé que deux, et ceux-ci étaient de la même marque, alors ce sera une présentation rapide.

Gusta : Pain de seitan - Épices orientales
Un seitan aux épices du Moyen-Orient. Ça rempli toutes les promesses vendues. ;)

Gusta : Pain de seitan - Épices à tourtière
Oui, oui. Vous avez bien lu. Ce savoureux seitan est une "viande" idéale pour une bonne tourtière maison québécoise. Ou un pâté chinois. Ou un ragoût de grand-mère. Ou juste en tranches avec une purée de pommes de terre. Car ce seitan est juste PARFAIT. Si vous n'en avez jamais mangé, et voulez en acheter un, je vous suggère de commencer par celui-ci. ;)



Les seitans maison

Ces recettes sont des "pains", et non des saucisses ou des boulettes qui demandent une certaine expérience ainsi qu'une confiance en ses capacités culinaires avant de se lancer. Je préfère donc partager la "base" afin d'être certaine que tout le monde soit au même niveau. Après tout, ce blogue qui vise aussi un public de débutants. 😉
Ces "pains" de bases sont donc à découper et à utiliser dans une autre recette. C'est le même principe que le tofu en fait. ;)

Il est bon de savoir que le seitan se congèle très bien. Il suffit de le couper en morceaux afin de le congeler par portions. On le dégèle d'avance au réfrigérateur lorsqu'en en a besoin.

Ce fut mon premier seitan maison à vie! Et... le résultat fut une réussite complète! Ce seitan avait une forte saveur de levure alimentaire qui m'a tout de suite plu. Ce fut aussi un succès auprès de mon fiston lorsqu'il était tout petit bébé. Je lui coupais en mini-cubes qu'il mangeait avec ses doigts. J'ai refait ce plat à plusieurs reprises par la suite.

Je suis désolée. Je n'ai pas aimé cette recette. Idem pour une de mes amies qui l'a faite de son côté. Je la trouve trop salée, et la saveur de la sauce soya est beaucoup trop présente à mon goût. Il y a des tas d'autres recettes de Jean-Philippe que j'aime, ne vous inquiétez pas. Il est une référence dans la cuisine végane québécoise, je n'ai aucun doute là-dessus. Mais voilà, on ne peut pas tout aimer!
Alors, pourquoi partager cette recette ici? Parce que mon conjoint l'adore! Il l'a préfère tout de même avec la sauce soya (non-salée) réduite de moitié, ainsi qu'avec du bouillon non-salé pour la cuisson. Mais voilà : il trouve la texture de ce seitan PARFAITE. Il a même suggéré qu'un jour, nous cuisions le Délicieux seitan au four avec le mode de cuisson de celui-ci. Et ce sera à essayer, promis! Je vous tiendrai au courant.

Je tente habituellement de ne pas partager de recette en anglais sur mon blogue afin de rester le plus accessible possible. Toutefois, je fais une exception ici afin d'intégrer cette recette dans cet article. Ne vous inquiétez pas si votre niveau d'anglais n'est pas assez élevé, car je peux venir à votre rescousse. Je suis sérieuse : si jamais vous avez un problème à comprendre la recette, dites-le moi, et je vous aiderai. J'ai déjà fait cette recette, alors je la connais. Je vous recommande tout de même de tenter de la traduire avec Google traduction avant tout. C'est une bonne base pour comprendre les recettes en anglais. 😉

Ce seitan est une recette complète, suivant le principe de la dinde de Noël (non farcie). Je l'avais amené à un souper du 25 décembre dans une cocotte remplie de légumes coupés par mon conjoint, à la grande stupéfaction des autres invités qui ne connaissaient pas du tout l'existence du seitan. Ce fut très bon, quoiqu'un peu ferme. La faute revient sûrement à un trop grand temps de cuisson à cause des légumes qui ne voulaient pas cuire ce soir-là, et d'un changement de four au beau milieu de la recette. Oui, je l'avais commencé à la maison au préalable, et je l'ai terminé chez notre hôtesse. Je vais sûrement la retenter un jour, mais avec des légumes pré-cuits.


Seitan aux lentilles rouges



Voici ma recette préférée, le seitan ultime, le meilleur de tous les temps. Cette recette est une création Kasui sur le forum Vegeweb. Je la retranscris ici avec des mesures canadiennes, mais vous pouvez aller voir sur le forum pour trouver les mesures au poids.

J'aime ce seitan, car sa préparation et sa cuisson sont les plus rapides que je connaisse. Oui, oui. Cette recette me prend de deux à trois fois moins de temps que les autres. De plus, elle ne nécessite que très peu de gluten de blé, ce qui en fait aussi la plus économique que j'ai vu dans ma vie. Enfin, sa saveur est délicieuse et sa texture facilement malléable à nos envie. Bref, je ne pense que du positif de ce plat.

Ingrédients
  • ½ tasse (125 ml) de lentilles rouges (aussi appelées lentilles corail en Europe)
  • 1 ½ tasse (375 ml) d'eau salée
  • Quelques branches de thym, ou une pincée de thym séché
  • 3 c. à soupe (45 ml) de levure alimentaire
  • 1 ou 2 pincée de poudre de gingembre (ou équivalent en frais)
  • 2 c. à soupe (30 ml) de sauce soya (j'utilise une sauce réduite en sodium)
  • 80g (environ 150 ml) de gluten

Préparation
1) - Préparer les lentilles rouges en les rinçant à l'eau froide dans un tamis ou une passoire à mailles fines. Faire bouillir l'eau salée, et y ajouter les lentilles. Ajouter au même instant quelques branches de thym ou une pincée de thym séché.
- Cuire à feu moyen de 20 à 30 minutes, jusqu'à ce que les lentilles soient pâteuses. Ne pas hésiter à remettre de l'eau si l'on souhaite un seitan plus tendre.
- Retirer du feu et enlever les branches de thym avec des baguettes ou des ustensiles (pour éviter de se brûler les doigts). Sauter cette étape si on a utiliser du thym séché. Laisser refroidir les lentilles (aussi dans le but d'éviter de se brûler un peu plus tard).

2) Dans une tasse à mesurer, mettre la levure alimentaire, la poudre de gingembre, la sauce soya. Ajouter ensuite les lentilles rouges jusqu'à 200 ml. Mélanger le tout.

3) Mettre le gluten dans un saladier. Ajouter la bouillie et mélanger. Pâtonner entre quelques minutes à une petite demi-heure selon la fermeté souhaitée (plus on pâtonne, plus c'est ferme). Donner à la pâte sa forme finale (au choix) avant cuisson.

4) Cuire le seitan, 45 minutes à 1 heure, à la vapeur. Certains enveloppent leur seitan avant de le cuire dans un linge à cuisson ou une pellicule plastique, mais moi, je le fais cuire directement dans une marguerite. Je n'ai jamais eu de problème de cette façon (avec cette recette précise, je n'ai jamais testé avec d'autres). ;)

jeudi 2 août 2018

Le seitan

SharafMaksumov / Getty Images
Le seitan. Voilà un inconditionnel de la cuisine végétale au nom pourtant étrange. Prononcer rapidement, on dirait que l'on dit "Satan" en anglais. Or, il n'y a rien de diabolique dans cet aliment. Bien au contraire, le seitan est rempli de bienfaits.

Seitanique comme le Black Metal Vegan Chef qui invoque les pouvoirs du grand Seitan au beau milieu d'une recette (NB : baissez le son avant de cliquer)
Les origines du nom
Mot inventé par Georges Ohsawa¹, promoteur de la macrobiotique, seitan est pourtant un mot aux origines inconnues. Sur internet, on suppose que le mot est formé de la combinaison des mots japonais sei (devenir) et de tan (première syllabe de tanpaku, protéine), ce qui signifierait "à base de protéines". Mais cela me semble être des spéculations plutôt qu'une étude linguistique officielle. Sinon, cet aliment porte aussi le surnom de Nourriture de Bouddha (vous voyez : il n'y rien de méphistophélique ici!) puisque les moines bouddhistes du Japon et de la Chine en consomment depuis plus de mille ans! On voit aussi parfois cet aliment sous le nom Wheat gluten (gluten de blé) en anglais. Quoiqu'il en soit, il y a une chose de certaine : le seitan est réellement riche en protéines.

Les protéines du seitan
« La composition nutritionnelle du seitan dépend des recettes, note Valérie Jacquier, diététicienne bio-nutritionniste. Le taux de protéines peut aller de presque 30 % pour un bloc de seitan basique à 15 % pour une galette de seitan aux légumes par exemple ». Côté matière grasse, c'est la même chose : on trouve des seitans sans matière grasse ajoutée, et donc quasiment sans lipides, et d'autres plus ou moins enrichis d'huile ou de fromage. 
Aujourd'hui, pour l'environnement, mais aussi pour sa santé, il est recommandé de manger moins de protéines animales et plus de protéines végétales. En cela, le seitan est très intéressant : « en moyenne, il apporte autant de protéines que la viande (environ 20 %), mais sans matières grasses saturés et sans cholestérol », explique Valérie Jacquier².

Mais c'est quoi, au juste?
Si vous êtes novice en matière de seitan, ce charibia ne vous explique pas plus ce que c'est. Laissez-moi donc vous l'expliquer. Le seitan est un aliment à base de gluten de blé qui sert souvent de succédané de viande dans la cuisine végétale. Étant malléable, on peut lui donner la forme que l'on désire : rôti, steak, saucisse, tranche, cube, croquette, brochette, pain, galette, boulette, haché, etc. Son goût est savoureux et sa texture intéressante. Ce n'est pas pour rien que "la plupart du temps, le seitan entre dans la composition de préparations du commerce prêtes à déguster. Son goût est peu prononcé et il s’imprègne des arômes des sauces ou ingrédients avec lesquels il est cuisiné³". Si vous ne me croyez pas, regardez donc la liste des ingrédients de vos simili-carnés favoris. Il y a fort à parier que la majorité d'entre eux ont du gluten de blé dans leur composition!
Il est à noter que le seitan est parfait pour les bébés et les jeunes enfants. Par expérience, sa texture est facile à apprivoiser pour les touts-petits. Toutefois, cet aliment ne convient pas aux personnes intolérantes au gluten, qui devront se tourner vers une alternative sans gluten (oui, ça existe 😮). 

Source
Le coût
Le seitan du marché coûte cher. Je ne vous mentirai pas là-dessus. C'est pour cela qu'il est beaucoup plus avantageux pour le porte-feuille de le faire soi-même. Surtout le seitan maison est au final beaucoup moins cher que les simili-carnés. Je partagerai bientôt sur ce blogue mes recettes préférées de seitan ainsi que quelques alternatives commerciales pour les intéressés (EDIT : voir le lien un peu plus bas).

Il est à noter que je les cuisine à partir de gluten de blé (aussi appelé farine de gluten), mais celui-ci est assez dispendieux en épicerie. Environ 12.50$ le kilo par chez moi. Si vous n'avez pas ces moyens financiers, plusieurs options s'offrent à vous :

- Attendre les rabais sur la farine de gluten. Une année, j'ai pu acheter 3 sacs de 1kg en liquidation pour moins de 3$ chacun. Mais il est rare que le gluten soit vendu "en spécial", alors il s'agit plus d'un coup de chance qu'autre chose. Je ne vous recommande donc pas d'attendre un quelconque rabais, juste d'en profiter les rares fois où cela arrive.
- Extraire soi-même le gluten de la farine de blé. Cette méthode est la plus économique. Cela dit, ce processus me semble trèèèès long et je n'ai pas encore eu le courage de l'essayer. Cela dit, je vous renvoie à ce tutoriel si vous êtes intéressés. 👌😇
- S'en passer jusqu'à ce que les finances aillent mieux. Oui, oui, tout simplement.

Dites-vous une chose : si vous avez les moyens d'acheter des simili-viandes ainsi que du temps pour cuisiner, alors le gluten de blé devrait être à la portée de vos moyens financiers puisque, je le répète, le seitan maison est meilleur marché que les viandes végétales vendues en épicerie. 😉


Recettes maison et quelques seitans disponibles sur le marché
Suivez ce lien --> Ici.


Finalement, je vous laisse sur le mot de la fin : si je vous un culte au Dieu Tofu, j''affirme aussi que j'en voue un au Seitan, muhahahaha! 😈

Sources

Link Wink

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...